Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Le sondage est clos maintenant. 

Nous avons pu recevoir 165 réponses en quelques heures. 

Plus d'une trentaines ont été écartées en raison des erreurs de saisie:

  • NEQ au lieu du numéro de permis.
  • Nombre d'enfants supérieur à 80.
  • Numéro de permis erroné.
  • Plusieurs réponses de la même garderie.

 

Les résultats indiquent clairement que les GNS :
 
  • Veulent rouvrir, surtout dans les régions.
  • Voudraient que le gouvernement les aide en ce début de réouverture en plein pandémie par:
    • Paiement des reliquats d'ajustements ( en plus des 70%) attendus depuis un mois.
    • Financement des places non occupées
    • Financement des coûts fixes
    • Fourniture des masques et autres équipements
    • Procédures d'utilisation des équipements
    • Assouplissement des règlements
    • Reporter à la fin de COVID19 et ouvrir à 100% de capacité
    • Mise à disposition d'un numéro vert pour demander tests urgents  
 
 
Les observations font ressortir les éléments suivants:
 
  • Les GNS sont très inquiètes quand aux risques et aux conséquences d'éclosion d'infections dans leurs services.
  • Ont peur pour les éducatrices, les enfants et leurs familles en ouvrant en plein pandémie. 
  • Le gouvernement aurait pu attendre que la fin de la fin de la pandémie soit entamée avant de prononcer la réouverture même graduelle, vu le risque. Et permettre une ouverture avec 100% de places au lieu de 30%.
  • Commencer avec une offre réduite est une très mauvaise chose que beaucoup ne pourront pas supporter même avec les 75% de l'aide fédérale. En payant 75% du salaire des éducatrices la garderie doit assurer le paiement des 25% restants, de la nourriture, des coûts fixes et d'autres coûts relatifs à ce démarrage en plein pandémie avec, dans le meilleur des cas, un revenu de 30%.
  • Préoccupées par les changements de position du gouvernement.
  • Les GNS se sentent abandonnées.

 

Ce travail a été fait par des bénévoles qui croient que la situation des GNS doit changer et que le gouvernement doit nous aider.
Les GNS ne demandent qu'une seule chose:

 

Que le réseau soit homogène du point de vue tarifaire afin que le parent puisse payer la même tarif partout au pays.

 

Supportez-nous en adhérant à l'Alliance :  Juste 30s pour remplir le formulaire d'adhésion et 10$ de cotisation.

 

Commentaires par CComment

Reouverture le 1er juin 2020

Allez-vous ouvrir le 1er juin ?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: